Vise la DEUXIÈME COUCHE de PRODUITS

Salut,

Chaque année il y a des milliers peut-être des millions de produits qui sont lancés, mais combien survivent ?

Recherche des blogs qui présentent des services, des logiciels… et remonte 5 ans plus tôt, tu verras qu’il ne reste pas beaucoup de produits encore en marche, beaucoup sont arrêtés.

C’est parce qu’il y a deux couches de produits

Il y a :

  • Les produits à faible valeur qui meurent en quelques mois ou quelques années.
  • Les produits à forte valeur qui survivent pendant des années.

Pourquoi je parle de produit à faible valeur ? Parce que c’est le cas !

Beaucoup de ces produits meurent parce qu’ils ne peuvent pas être monétisés, ils ne peuvent pas gagner d’argent.

Pourquoi un produit ne peut pas gagner d’argent ? Parce qu’il apporte une valeur trop faible.

Les gens ne paient que si tu les soulages d’un problème qui a de l’importance pour eux.

Un produit à faible valeur peut être utile, mais pas assez utile pour qu’il y est des personnes prêtes à sortir le portefeuille.

Et ça il faut bien de comprendre.

Des idées de bons produits, il y en a pleins, des idées de bon produit qui sont monétisables il y en a moins.

Je marque souvent des idées où je me dis “c’est vraiment une bonne idée, mais je ne vais jamais pouvoir gagner d’argent avec ça”.

Tu ne gagnes pas de l’argent seulement parce que ton produit part d’une bonne idée, tu gagnes de l’argent parce que ton produit enlève un problème assez important aux personnes pour qu’elles soient prêtes à payer.

problème produit

L’avantage c’est que si tu es dans la première couche et que tu es en mode bootstrap, tu ne vas pas y rester longtemps.

Parce que quand tu as des investissements extérieurs tu peux tenir beaucoup plus de temps avec une idée qui ne peut pas rapporter d’argent, vu que ce n’est pas ton marché qui te donne de l’argent, mais des investisseurs.

Par contre, quand tu n’as pas d’investissement extérieur, si ton marché ne te donne pas d’argent, bein tu ne gagnes pas d’argent, ce qui t’évite de développer pendant 5 ans un produit sur lequel personne ne voudra mettre 1 centime.

Ce qui nous intéresse nous, c’est la deuxième couche, la couche des produits à forte valeur, parce qu’avec ceux-là tu vas pouvoir gagner de l’argent.

Les gens veulent tellement la solution que tu es en train de développer, qu’ils sont prêts à te donner de l’argent pour l’avoir.

besoin fort

C’est ces produits-là qu’on recherche.

Pas les produits “C’est cool, mais je paierais jamais pour ça”.

C’est pour ça que quand tu veux lancer un produit, c’est bien de noter beaucoup d’idées de produits, parce que dans le lot il va falloir que tu élimines beaucoup d’idées qui sont juste mauvaise, même en gratuit, et il va aussi falloir que tu élimines toutes les idées que tu ne pourras pas monétiser.

Généralement, on te parle d’éliminer les mauvais produits gratuits, mais on ne te parle pas d’éliminer les produits non monétisables.

Pour moi, il faut savoir comment monétiser dès le début, voir il faut monétiser dès le début.

Ça ne sert à rien de développer un produit qui ne te rapportera pas d’argent, à moins de le faire en connaissance de cause et en sachant que ce n’est pas lui qui va te nourrir et payer tes factures.

Réfléchi en : De quoi les gens ont tellement besoin qu’ils seraient prêts à payer pour ça ?

Et pas en “Qu’est-ce que les gens vont trouver cool ?”

Le cool ne paye pas, le besoin fort oui.

Ce qui t’intéresse c’est la deuxième couche de produits, n’oublie pas !

@+, Orel


Also published on Medium.

Tu recevras mes articles chaque Week-end ;)

Laisser un commentaire

Fermer le menu