Tu PRÉFÈRES être dans un BUS ou dans une VOITURE ?

Salut,

salut

Une des compétences qu’il est important à mon sens d’avoir quand on est entrepreneur, c’est :

D’être ouvert.

L’ouverture d’esprit est un outil.

C’est un outil qui va te permettre d’apprendre, d’évoluer, de comprendre…

Je suis naturellement assez ouvert d’esprit, je n’ai jamais cherché à développer cette compétence, mais il m’arrive d’être sceptique de temps en temps, et là je me dis :

Et si c’était possible ? Et s’il y avait un fondement derrière tout ça ? Est-ce que j’ai des éléments concrets qui viennent contredire ce que l’on me montre ?

Être sceptique, c’est humain, normal, et essentiel pour ne pas faire n’importe quoi.

Sceptique, c’est le frein.

Ouvert, c’est l’accélérateur.

On a besoin des deux.

sceptique ouvert

Est-ce que tu conduirais une voiture avec seulement un accélérateur, mais pas de frein ?

Est-ce que tu conduirais une voiture avec seulement un frein mais pas d’accélérateur ?

Dans les deux cas : non.

Ces deux éléments doivent être présents et fonctionner ensemble en harmonie.

Depuis hier je regarde une longue vidéo de quelqu’un qui explique le Bio Hacking.

Le Bio Hacking, c’est un moyen d’améliorer sa longévité, son bien-être, par des sortes de “hacks” grâce à de la technologie par exemple.

On parle de Earthing, qui est le fait de se connecter à la terre avec une sorte de tapis branché à une prise de courant.

De pilule Nootropique pour avoir un fonctionnement optimal de ton cerveau

De lumière infrarouge pour éliminer les douleurs.

Des tas de choses qui ne sont pas courantes dans la société.

Première réaction : coups de frein.

“Whoua, ça a l’air chelou, en plus des pilules pour avoir un meilleur fonctionnement du cerveau, c’est sans doute dangereux”.

Viens ensuite un petit coup d’accélérateur

“D’un autre côté, j’ai aucun élément qui me dit que c’est dangereux ou que ça n’a aucun intérêt, ce n’est juste pas courant dans la société, mais ça ne veut pas pour autant dire que c’est mauvais, il faut bien commencer par une minorité avant d’atteindre une majorité”.

Est-ce que ça veut dire que je vais tester ça directement ?

Non !

Viens ensuite l’étape de la SandBox.

sandbox

Je vais chercher à tester la véracité des informations qui me sont présentées, leur dangerosité, leur efficacité.

  • D’où la personne tire ces informations ?
  • Est-ce que ces sources sont fiables ? Quels sont leurs backgrounds ?
  • Quel est le degré de dangerosité ?
  • Est-ce qu’il y a vraiment un intérêt ?

Je confronte aussi des points de vue différents, ceux qui pensent que le Bio Hacking est une bonne chose, et ceux qui pensent que le Bio Hacking est une mauvaise chose.

  • Qu’elles sont les points qui reviennent ?
  • Qu’elles sont les éléments à enlever du traitement parce que biaiser (expérience trop personnelle, égo…) ?
    Il ne faut pas hésiter à remettre en cause le propos des gens, nous sommes des êtres émotionnels, il ne faut pas nous en vouloir, mais nous avons des raisonnements biaisés naturellement, le tout est de les détecter.

À la fin de ce traitement, j’aurais une synthétisation de ce que je dois faire ou ne pas faire, dans quelle condition, quel contexte etc…

Et en fonction de ça je teste.

Tu vois, être ouvert d’esprit ce n’est pas foncer tête baissée, c’est vraiment un état de questionnement “Et si ça avait du sens ?”

Mais, il ne faut jamais oublier de faire jouer l’accélérateur et le frein ensemble !

Maintenant, pourquoi je te dis ça ?

Pourquoi je te dis qu’à mon sens c’est une compétence à avoir d’être ouvert d’esprit quand tu es entrepreneur ?

Parce qu’ici on parle de startup.

Et il faut être capable de remettre des choses en question pour faire avancer une solution.

Ce n’est pas le propre d’une startup de remettre les choses en question, mais c’est parfois nécessaire.

Si des startups n’étaient pas ouvertes d’esprit, il n’y aurait pas Alan, il n’y aurait pas N26, il n’y aurait pas SpaceX, il n’y aurait pas Uber etc…

Dès fois on a besoin de repartir du problème, et d’être ouvert d’esprit pour imaginer quelles solutions pourrait être possible.

C’est applicable pour ta startup, mais c’est aussi applicable pour ton apprentissage personnel dans ton parcours d’entrepreneur (et ailleurs).

Parce qu’en restant fermer d’esprit, en étant que sur le frein, tu vas te priver de plein de choses.

Ce n’est clairement pas une norme de la société d’être entrepreneur dans une startup bootstrap, et pourtant c’est super et à priori pas dangereux.

Si je n’étais que sur le frein je n’aurais pas testé la méditation, parce que je me serais dit que c’était un truc de perché, et pourtant c’est quelque chose qui a beaucoup amélioré ma vie.

La moyenne n’a pas tout le temps raison et n’a probablement pas la totalité de ce qui pourrait t’être utile.

moyenne

Ce qui est bien, c’est que quand tu es dans la moyenne tu n’as pas besoin de te soucier du frein et de l’accélérateur : on le fait pour toi.
En contrepartie, tu te prives de choses qui sont très utiles voir qui peuvent changer ta vie, mais ça te protège aussi de chose qui sont dangereuses ou inutile (pas tous le temps). C’est le bus.

Quand tu es en dehors de la moyenne, c’est toi qui gères le frein et l’accélérateur, c’est plus effrayant, mais en contrepartie, tu peux accéder à des choses qui te sont très utiles et qui peuvent changer ta vie.
Et si tu gères bien le frein et l’accélérateur, au final c’est assez peu dangereux. C’est la voiture.

Être dans un bus n’est pas beaucoup plus safe que de conduire sa voiture.

Est-ce que tu es plutôt du genre ouvert d’esprit ? Comment est-ce que tu gères ton frein et ton accélérateur ? Dis-le-moi dans les commentaires 😉

@+

@+, Orel.


Also published on Medium.

Je t’envoie un mail chaque matin pour apprendre à construire des produits cools 📱(apps, sites web…), sans être ingénieur 🤖, et sans faire de levée de fonds 💶

Les mails sont 100% gratuits.
Tes données sont sécurisées et tu peux te désinscrire à tout moment.


Fermer le menu
Partagez
Tweetez
Enregistrer