Tu ne DEVRAIS PAS faire COMME les autres

Salut,

Ce matin en préparant mon déjeuner j’ai écouté un podcast.

Ce podcast c’est Nouvelle Ecole.

Si tu ne connais pas, c’est un mec, Antonin, qui pose des questions à des invités.

Ils posent des questions pour essayer de comprendre leur succès, de comprendre ce qu’il ressentait personnellement, etc…

C’est un podcast que j’écoutais de temps en temps

Et le titre de l’épisode de ce matin s’appelait “Au revoir et merci !”

Antonin explique qu’il arrête Nouvelle Ecole, parce qu’il a les réponses aux questions qu’il se posait.

Et il dit aussi que la décision de ne pas avoir mis de pub dans le podcast, a été une question qu’il c’est posé jusqu’à la fin.

Il faut savoir que beaucoup de podcasts, surtout les anglophones, mettent une pub audio en début et/ou milieu d’épisode.

Sur Nouvelle Ecole, aucune pub.

Il y avait juste un Patreon, pour donner tous les mois une somme choisie pour soutenir le projet.

Antonin dit que ça n’a pas été une décision facile, parce qu’il y a la pression de devoir monétiser son projet, d’en faire un business.

Et je trouve que ce genre de truc nous enferme beaucoup.

Le “je devrais” fais beaucoup de mal, à beaucoup de personnes.

Le “je devrais” s’installe en comparant ce que font les autres.

“Ah, tout le monde fait ça ?” “Alors, je devrais faire ça”.

devrait

La réalité c’est que si tu n’avais pas connaissance de ce que font les autres, tu ne ferais pas ce que tu fais aujourd’hui.

Mais bon, c’est un comportement normal.

Si tu marches dans la rue, et tu vois que tout le monde, ABSOLUMENT TOUT LE MONDE, court dans le sens contraire à toi en criant, c’est à priori un bon choix de suivre la foule.

Le truc, c’est qu’on réplique ce comportement pour un peu tout.

Et surtout sur des choix qui n’ont pas d’incidence sur notre survie.

Je veux dire, si tu choisis de quand même continuer à aller dans le sens contraire des gens qui court, il y a de fortes chances pour que tu compromettes ta survie.

Mais si tu choisis de ne pas mettre de pub alors que tout le monde le fait, ce n’est pas très dangereux.

Oui, si tu vis de ça, ou veux vivre de ça, c’est plus flippant que quelqu’un qui fait ça par simple loisir.

Mais d’un autre côté, ce n’est pas une décision forgée dans le fer.

Tu peux toujours revenir en arrière si tu vois que ça ne marche pas.

J’arrive à la même conclusion qu’Antonin “Finalement, on ne risque pas grand-chose”.

C’est pour ça que j’essaye plus de me diriger en termes d’envie et moins en termes de “je devrais”.

“J’ai envie” doit prendre plus de place que “je devrais”.

Si on devait tous faire pareil que ce que les autres font déjà.

Il plus rien de différent.

D’ailleurs il n’y aurait plus de Steve Jobs, de Elon Musk etc…

Parce que si ces mecs sont admirés, c’est parce qu’ils sont différents. (et si c’est différent, c’est parce qu’ils font ce qu’ils ont envie de faire)

Si tout le monde faisait ce que tout le monde fait, au bout de la 4 ème génération de Steve Jobs Like, on s’en battrait complètement les couilles.

C’est pour ça que je hais les articles “Les 7 habitudes pour devenir comme Elon Musk” “La routine matinale des personnes des personnes qui ont du succès”

Si tu veux avoir du succès fait juste ce que tu as envie de faire.

envie

Tu crois que Steve Jobs allait sur Medium pour lire “les 7 habitudes qu’ont TOUS les riches de la planète” ?

La réponse est non.

Et puis je voudrais rajouter qu’on s’en bas les couilles de devenir Steve Jobs ou Elon Musk.

Fait juste ce qui te plaît, si tu dois avoir leur médiatisation tu l’auras (et tu la garderas si tu as envie de la garder).

C’est pas un truc qui se planifie.

Dans le milieu des startups la grosse pression c’est celles de levée des fonds.

Mais il y a des personnes qui ont fait ce qu’ils avaient envie et pour qui ça a très bien marché.

Mailchimp est une boite qui n’a reçu aucun investissement extérieur.

Totalement bootstrap.

Les fondateurs de Atlassian, la boite qui a racheté Trello (et qui ont plein d’autres outils à leur actif), ont lancé Atlassian simplement parce que “Ils ne voulaient pas avoir de job normal, et ils voulaient s’habiller comme ils voulaient au travail”.

Ils n’avaient pas une vision de comment ils allaient impacter le monde.

Comme ce que te dit de faire tous les articles sur Medium.

À vrais dire quand ils ont créé Atlassian, ils ne savaient même pas ce qu’ils allaient faire, à part quelque chose dans le logiciel.

Ils se sont dirigés en fonction de ce qu’ils avaient envie de faire.

Et ça à l’air de plutôt bien leur convenir.

 

PS : Voilà une vidéo d’un des co fondateur d’Atlassian qui explique son syndrome de l’imposteur, et comment il est arrivé à être un expert des batteries, à cause d’un tweet envoyé à Elon Musk. : https://www.youtube.com/watch?v=zNBmHXS3A6I

@+, Orel.


Also published on Medium.

Je t’envoie un mail chaque matin pour apprendre à construire des produits cools 📱(apps, sites web…), sans être ingénieur 🤖, et sans faire de levée de fonds 💶

Les mails sont 100% gratuits.
Tes données sont sécurisées et tu peux te désinscrire à tout moment.


Fermer le menu
Partagez
Tweetez
Enregistrer