Ne pense pas GRAND pense PETIT

Salut,

salut

Si tu es comme moi, que tu es ambitieux, tu as tendance à voir les choses en grand.

À rêver de créer une entreprise avec beaucoup d’impact.

Dès que tu as une idée, tu la projettes dans 10 ou 20 ans et tu imagines un truc énorme.

Et si je te disais qu’il faut penser petit.

Non, je ne te dis pas qu’il faut remballer toutes tes grandes ambitions, et te cantonner à quelque chose de plus facile.

Non, je te dis simplement qu’il vaut mieux se concentrer sur quelque chose de petit.

Tu peux toujours rêver grand, mais tu as besoin de te concentrer sur petit.

Parce que pour que ta startup devienne grande, il faut déjà qu’elle soit petite.

C’est quelque chose que l’on oublie souvent dans les rêves.

Tu as besoin de passer par petit, pour être grand.

Comme un être humain.

Un être humain ne naît pas avec une taille adulte.

Il commence tout petit et plus le temps passe plus il grandit.

Qu’est-ce que j’entends par se concentrer sur petit ?

Déjà ton projet en lui-même.

Tu peux commencer en attaquant une toute petite niche et t’étendre à d’autres niches au fur et à mesure que le temps passe.

niche

Si tu regardes Amazon, ils ont commencé seulement en vendant des livres en ligne.

Maintenant, ils vendent… à peu près tout.

Des voitures, de l’ustensile de cuisine, des vêtements, un service de streaming de musique et de film, ils louent aussi des serveurs pour des entreprises etc…

Ton idée n’est pas limitée parce qu’elle est.

C’est ta vision et ton ambition qui vont déterminer où tu vas atterrir à la fin.

J’ai pris l’exemple d’Amazon, mais il y a sûrement plein d’autres exemples qui ont commencé encore beaucoup plus petit.

Tu peux très bien commencer à monter un petit site bien ciblé pour une communauté d’un forum, et élargir beaucoup plus ton marché cible plus tard.

Pourquoi faire ça ?

Parce que c’est beaucoup plus dur d’atteindre et de communiquer avec une petite fraction de personne qu’avec un groupe énorme de personne.

C’est beaucoup plus simple d’aller parler à un groupe de 5 personnes.

Plutôt que d’aller devant une foule de 100 000 personnes sans micro, et essayer de se faire entendre.

Et tu sais quoi ?

Tes 5 personnes pourront se transformer en 100 000, si tu taff bien, mais pour ça il faut commencer par 5 personnes.

Seth Godin, dis qu’il faut avoir 10 fans, c’est-à-dire 10 personnes qui adorent ton produit et qui sont capables de le recommander à d’autres personnes, si tu en à 10, tu en auras 20, tu en auras 50, tu en auras 100 etc…

C’est exponentiel.

Au début, il faut vraiment adopter cet état d’esprit de voir petit.

C’est vraiment un état d’esprit.

Quand tu vas commencer à faire ça, tu auras du mal, tu reviendras vite à des choses plus grandes, mais à force d’utiliser cet état d’esprit, ça te sera beaucoup plus facile de commencer par quelque chose de petit.

Une autre raison pour laquelle c’est important de commencer petit, c’est parce que les gens ont envie que tu leur parles à eux.

Ils ont envie que ce que tu leur racontes corresponde exactement à ce qu’ils vivent.

Exactement à leurs problèmes, à leurs histoires avec ce problème, à leurs codes et valeurs.

Ils ont besoin que tu leur parles à eux et pas à une foule.

parler

Concrètement :

Tu pourrais t’adresser aux motards.

Mais, non, tu t’adresses aux motards qui conduisent une Harley-Davidson avec un passager.

Ça change tout.

Ça change la manière dont tu vas présenter ton produit.

Ça change la manière dont tu vas communiquer.

Et ça change tout pour ta cible qui sera beaucoup plus proche de ton produit, et le comprendra beaucoup mieux que si tu t’adressais à une cible beaucoup plus générale.

Si je devais imager l’état d’esprit de commencer petit ça serait comme ça :

Tu commences par mettre ton doigt dans l’ouverture d’une porte.

Puis ta main.

Puis ton bras.

Puis ta tête et le début de ton torse.

Si tu parles, c’est seulement les personnes devant la porte qui vont t’entendre, pas celle au milieu ou au fond de la pièce.

Puis la moitié de ton torse.

Puis une jambe.

Puis l’autre moitié de ton torse.

Et puis l’autre jambe.

Et voilà, tu as ton corps tout entier dans la pièce.

Maintenant tu peux parler à tout le monde qu’il y a dans la pièce.
Est-ce que tu as commencé avec une petite niche ? Est-ce que tu as cet état d’esprit de penser petit ? Dis-le-moi dans les commentaires 😉

@+

@+, Orel.


Also published on Medium.

Tu recevras mes articles tous les jours dans ta boite mail. Et pas des liens hein, l’article complet ! (comme ça tu peux le lire tranquille dans le métro par exemple).


Laisser un commentaire

Fermer le menu
Partagez
Tweetez
Enregistrer