Mon SÈCHE-LINGE est un MVP

Salut,

J’ai un sèche-linge

Il fait Bip, Bip, Bip.

Et ça pendant 1h pour qu’on vienne l’arrêter.

Il ne s’arrête pas tout seul.

Est-ce que c’est parfait ça ?

Non.

À chaque fois qu’il Bip j’ai envie de prendre une batte de baseball et de l’éclater.

Mais les gens considèrent que c’est assez fini pour répondre à leurs besoins.

Et donc ils achètent.

Un MVP doit être assez fini pour répondre aux besoins de tes utilisateurs

Ça c’est la perfection d’un MVP.

Pourquoi je dis ça ?

Parce qu’on prévoit souvent un peu trop large notre MVP.

On ajoute des fonctions qui ne sont pas tout le temps nécessaire pour valider notre idée.

Et certaines fois pendant le développement on bloque.

Il y a un bug qu’on n’arrive pas à régler.

Ou il y a une fonctionnalité qu’on n’arrive pas à développer.

Il se passe 1 jour.

Il se passe 2 jours.

Et on est toujours bloqué.

Et c’est à ce moment-là qu’il faut se poser la question “Est-ce que c’est vraiment nécessaire d’avoir terminé ça pour sortir le MVP ?”

“Est-ce que c’est une fonctionnalité indispensable pour valider mon idée ?”

Rappelle-toi que mon sèche-linge ne s’arrête pas tout seul.

Alors que ça fait plusieurs années qu’il est commercialisé.

Je voudrais surtout pas te faire comprendre que tu dois bâcler ton MVP.

Non.

Le lean startup peut donner cette impression qu’il faut aller rapidement, kit à négliger la qualité du MVP.

Quand je faisais des MVP au début, je les bâclais aussi.

Et il y a cette phrase “Si tu n’as pas honte de ton MVP, c’est que tu l’as sortie trop tard”

Phrase qu’on attribue au fondateur de Linkedin.

Rien que ça, ça devrait te mettre la puce à l’oreille.

Je veux dire, est-ce que Linkedin est vraiment un exemple à suivre ?

Le réseau qui t’envoie 36 000 putains de mail pour te dire qu’un tel veut t’ajouter à son cercle, alors que tu n’es même pas utilisateur de Linkedin.

^^’

Non, pour moi il faut sortir un MVP propre.

Tu prends le minimum de fonctionnalité dont tu as besoin pour valider ton idée.

Et il faut que ce minimum de fonctionnalité soit parfait.

Il faut que ton MVP soit agréable à utiliser, et qu’il ne soit pas moche.

Il faut que les gens puissent l’utiliser normalement.

Si tu donnes un MVP tout buguer, tout moche, avec la fonctionnalité principale qui ne marche pas bien, personne ne voudra l’utiliser.

Il ne faut pas faire un MVP bâclé.

Il faut faire un MVP (presque) parfait.

mvp

Parce que tu ne pourras pas atteindre la perfection.

Ni à l’étape de ton MVP.

Ni après.

Et que s’il reste des petits bugs ou une fonctionnalité qui manque.

MAIS, que ça permet quand même de répondre aux besoins de ta cible.

Et que ça ne gêne pas l’utilisation globale de ton produit.

Alors, c’est ok.

Le problème vient quand un fabricant de sèche-linge vend depuis des années et des années un MVP.

Une fois que ton idée est validée.

Il faut aller plus loin dans la finition de ton produit.

Certains bugs ou fonctionnalités manquants ne sont plus acceptables.

@+, Orel.


Also published on Medium.

Je t’envoie un mail chaque matin pour apprendre à construire des produits cools 📱(apps, sites web…), sans être ingénieur 🤖, et sans faire de levée de fonds 💶

Les mails sont 100% gratuits.
Tes données sont sécurisées et tu peux te désinscrire à tout moment.


Fermer le menu
Partagez
Tweetez
Enregistrer