Les TABOUS de notre MÉTIER

Salut,

Les tabous sont des choses dont on devrait parler, mais dont personne n’ose parler, parce qu’il y a un fort attachement émotionnel à ces sujets.

Des tabous il y en a partout, dans la vie en général, et dans chaque métier.

Ce qui inclut aussi le métier de créateur de produit.

On a des tabous sur le marketing, sur la technologie, sur la sécurité…

Les tabous s’ils restent tabous, sont néfastes.

C’est comme quand tu as un problème, mais que tu essayes de te le cacher, ce n’est pas bon parce qu’au fond il y a quelque chose qui ne te plaît pas, et le cacher ne le fait disparaître, il est juste caché, pas réglé.

Nous ne parlons pas de certains sujets, ils sont cachés, mais ils sont toujours présents, pas réglés.

problème caché

Et ça serait tellement plus intéressant d’en parler, ça ferait avancer tellement de choses.

Personne n’a envie d’en parler, parce que tout le monde à peur d’être jugé, sur ses mauvaises pratiques ou son manque de morale.

C’est normal de ne pas savoir quoi penser d’un sujet, c’est normal de faire de ne pas être en accord avec son éthique par moment.

Ce n’est pas normal dans le sens où tu devrais le faire, mais c’est normal dans le sens où ça arrive forcément dans une vie.

Surtout dans notre mode fonctionnement actuel.

Il faut aller vite, mais en même temps les problèmes que l’on doit traiter sont complexes.

Et on sait très bien ce qui se produit quand on essaye de faire rapidement quelque chose de complexe que l’on n’a jamais fait avant :

On échoue.

Aujourd’hui, pour pouvoir garder cette rapidité, on omet de réfléchir à l’éthique de certaines choses.

Si on ne prend pas le temps à réfléchir à ses choses, elles ne vont pas se régler d’elles-mêmes.

Il y a des tas de questions à se poser :

  • Est-ce qu’utiliser les prix psychologiques est éthique (le fait d’utiliser des prix qui paraissent moins chers, comme 9,99€ ou 47€) ?
  • Doit-on faire des produits qui poussent à l’addiction ? (ok, posé comme ça, ça semble évident)

Aujourd’hui, on se concentre sur la performance.

Si tu fais un bon chiffre d’affaires alors tu fais de bonnes choses, et tu as une bonne entreprise.

Dans un système comme ça, un mec comme le directeur de Foxconn (l’usine qui a sûrement produit ton smartphone) va se faire féliciter pour ses performances (alors que les conditions de travail de ses employés déplorables).

C’est un système qui joue sur le court terme finalement, parce que tu es performant jusqu’à ce que tu casses quelque chose.

vitesse

Au final on casse et on répare.

Cassé des choses est inévitable, mais je pense quand même qu’on pourrait éviter pas mal de choses et surtout mieux vivre, si on réfléchissait un peu plus à ce que l’ont fait.

J’ai l’impression que pour beaucoup de personnes :

Entreprise performante = entreprise qui fait quelque chose de bon.

Alors qu’il y a des tas d’entreprises très lucratives qui font pas ce qu’on appellerait des bonnes choses.

Et ça peut même être trompeur.

Facebook, n’a pas besoin d’avoir de mauvaises intentions pour se laisser guider dans des mauvais chemins par la performance.

S’ils ne regardent que le temps passé sur leur application, plus il augmente, plus ça veut dire que les utilisateurs aiment Facebook, non ?

En fait, non, beaucoup de personnes utilisent beaucoup Facebook, pas parce que ça leur plaît spécialement, mais plus parce qu’elles sont addicts et qu’elles ne peuvent plus décrocher.

Mais si Facebook ne regarde que la donnée du temps passé sur l’application, et leur chiffre d’affaires qui augmente, ils ne peuvent pas se rendre compte de ça.

On aurait tous à gagner à avoir un espace d’échange entre personne du métier pour discuter sans jugement personnel de nos diverses pratiques.

J’aimerais bien créer se groupe de discussion dans l’avenir, pour l’instant je n’ai pas une assez grosse audience pour faire quelque chose qui tienne la route.

En attendant, tu peux prendre le temps de réfléchir à ce que tu fais.

Pas d’adopter un point de vue qu’on t’aura servi emballer dans un article ou dans un livre.

Tu n’es pas obligé d’être en désaccord ou de ne pas t’en servir, mais c’est important de produire ta propre réflexion.

N’aie pas peur de réfléchir à des choses que tu penses mal faire.

Ce n’est pas mauvais de faire des choses mal, ce qui le devient c’est de se le cacher pour ne pas y réfléchir.

On vit beaucoup mieux quand on est franc avec nous-mêmes.

@+, Orel.


Also published on Medium.

Je t’envoie un mail chaque matin pour apprendre à construire des produits cools 📱(apps, sites web…), sans être ingénieur 🤖, et sans faire de levée de fonds 💶

Les mails sont 100% gratuits.
Tes données sont sécurisées et tu peux te désinscrire à tout moment.


Fermer le menu
Partagez
Tweetez
Enregistrer