La DIFFÉRENCE, cet endroit INCONFORTABLE

Salut,

salut

Hier, j’écoutais un podcast de Nouvelle École et Antonin, disait qu’il avait eu un appel avec un pote, et que ce pote fait quelque chose de différent de ce que font les startups habituellement.

Généralement les startups font un SaaS, elles passent dans Techcrunch etc… ça c’est la normalité.

Mais qu’est-ce qu’il en est des autres qui font des startups, moins “hypes” ?

Ceux qui font des startups pour nettoyer les canaux ?

Ceux qui font des startups pour aider les maisons de retraite ?

Ceux qui font des startups pour faciliter la récolte de fruits et légume ?

Ce qu’on peut dire, c’est qu’ils sont différents.

différence

Ils sont différents de la masse de startup, qui sont toute à peu près dans le même domaine.

Ils sont exclus de la tribu.

Et ça en tant qu’être humain, c’est dur, nous n’aimons pas être différents, nous aimons être intégrés au groupe.

À la préhistoire, si tu te faisais exclure de ta tribu, c’était l’équivalent d’être condamné à mort, parce que c’était extrêmement difficile de survivre en étant seul.

Et à l’heure actuelle, c’est un peu la même chose, non tu ne vas pas mourir si tu fais quelque chose différemment des autres, mais :

  • Tu vas être confronté à l’incompréhension des gens qui ne comprennent pas ce que tu fais.
  • À tes questionnements de si tu es sur le bon chemin ou pas.
  • Peut-être que certaines personnes vont te mépriser, en pensant que ce que tu fais est nul, ou en pensant que tu es bizarre.
  • À ta solitude, tu seras tout seul sur ton chemin.

C’est pour ça qu’être différent c’est difficile, tu es exclu des autres.

Mais, être différent c’est une bonne chose.

Albert Einstein était quelqu’un qui pensait différemment, et il a révolutionné son domaine.

Il y a plein de cas dans l’histoire, de personne qui était à part du schéma de pensée majoritaire et qui ont réussi de super choses et qui ont même fait de leur mode de pensé, une majorité.

Être exclu du groupe aujourd’hui, ne signifie plus une menace de mort.

Ça signifie une menace pour l’égo, c’est tout.

Alors, si tu crois vraiment dans ce que tu fais, que tu ne cherches pas à être différent pour être différent, mais que tu comprends le sens de ce que tu fais, alors tu es sur la bonne voie.

où chercher

Pendant une période plus ou moins longue, le temps que les gens reconnaissent que ce que tu fais est rationnel, tu n’auras pas de validation extérieure.

Il va falloir que tu te félicites toi même, que tu sois toi même fier de ton travail, il ne faudra pas attendre à ce que les autres le soit pour toi.

C’est peut-être une bonne façon d’apprendre à être heureux par soi-même et pas par des éléments extérieurs.

Et n’oublie pas, même si ça en donne l’impression le groupe n’a pas tout le temps raison.

Regarde, la majorité des gens voies la productivité, comme un accumulement d’heure et de tâches, alors qu’en réalité le seul but de la productivité, c’est d’être éfficace.
Donc, tu peux faire ta journée de travail en 1h et être plus productif que quelqu’un qui fait 10h.

Qu’est-ce que la majorité des gens en savent si ton projet vaut la peine d’être réalisé ?

Ils ne le savent pas.

Le groupe ne peut pas mieux savoir que toi, ce dont TOI tu as besoin.

Alors, continue d’être différent, parce que faire comme les autres pour être comme les autres ça n’apporte pas le bonheur.

Et si tu sens que tu n’es pas là où tu devrais être, c’est parce que tu te regardes par rapport au groupe, et pas par rapport à toi-même, est-ce que toi tu devrais être là où tu es ?

 

“Tout le monde te dit quoi faire et ce qui est bon pour toi, ils ne veulent pas que tu trouves tes propres réponses, ils veulent que tu croies les leurs”
-Le Guerrier Pacifique

 

Est-ce que tu te sens différent ? Comment est-ce que tu fais pour gérer ta différence ? Dis-le-moi dans les commentaires 😉

@+

@+, Orel.


Also published on Medium.

Tu recevras mes articles chaque Week-end ;)

Laisser un commentaire

Fermer le menu