Crée RADICAL, détruit RADICAL

Salut,

Une des choses auxquelles je suis attaché, c’est la radicalité.

Si je crois vraiment en quelque chose, je le fais de manière radicale.

J’adore avoir une proposition claire et m’y tenir sans rogner, j’aime créer de manière radicale.

Steve Jobs était radical aussi.

Il voulait que même l’intérieur de ses produits soit joli.

La radicalité c’est ce qui confère une âme au produit, ça lui donne un sens, une simplicité.

Les produits sans radicalité c’est un peu comme les personnes qui veulent être comme tout le monde, sauf comme elle-même, elles créent une personnalité qui plaira peut-être aux autres, en prenant des éléments par si par là, mais finalement personne ne les aime, parce qu’elles ne sont pas radicales.

Elles n’ont pas la radicalité d’être elle-même, et ce que veulent les gens c’est quelque chose de clair, pas de flou, ils veulent de la radicalité.

La radicalité ce n’est pas l’éparpillement, c’est le focus.

radical

J’aime créer radical.

Par contre j’ai du mal à détruire radical.

Si c’est à l’intérieur du produit je me fais un plaisir à enlever tout l’inutile et à ne garder que le strict essentiel, mais si c’est autre projet ou quelque chose à l’extérieur du produit c’est plus compliqué.

  • On a tous eu ce projet que l’on ne sait pas si on l’arrête ou pas, donc on le laisse mourir petit à petit.
  • On a tous eu ce projet que l’on ne sait pas si on l’arrête ou pas, donc on le continue, mais à moitié.

On fait ça parce qu’on est trop attaché émotionnellement et que l’on a peur de perdre une opportunité, on se dit “et si je suis en train d’abandonner quelque chose qui marchera plus tard ?”

Récemment, j’ai testé de me lancer sur Instagram pour ce blog, pour voir si j’avais ma place sur ce réseau ou pas, il se trouve que non, ça n’a pas marché, je pourrais me dire “je continue de poster sur Instagram et peut-être qu’un jour ça marchera”, mais non.

Non, ça demande trop d’énergie, trop de temps pour seulement obtenir un peut-être.

Si le temps et l’énergie que ça te demande sont plus élevés que le peut-être que tu vas obtenir, alors ce n’est pas intéressant.

Donc, ce que je vais faire c’est qu’aujourd’hui je vais mettre mon dernier poste sur Instagram et je vais continuer ma route ailleurs.

Le souci de garder de l’inutile comme ça c’est que ça s’accumule, on finit par avoir une montage de peut-être qui nous encombre et qui nous empêche d’avancer.

peut-être

C’est important de créer radical, et c’est tout aussi important de savoir détruire radical.

Moi, il y a un truc qui m’obsède c’est le focus, j’ai peur de m’éparpiller.

J’essaye de choisir les actions qui auront le plus d’impact possible.

Je préfère choisir peu mais avec beaucoup d’impact que beaucoup, mais avec peu d’impact.

Et il y a une chose qui va contre le focus, c’est la peur de détruire radical.

Parce que ça te fait garder 10 000 trucs inutiles.
(et quand tu reçois le mail de renouvellement du nom de domaine ça te fait une piqûre au cœur, pas vrai ?)

Crée radical, détruit radical.

@+, Orel


Also published on Medium.

Tu recevras mes articles chaque Week-end ;)

Laisser un commentaire

Fermer le menu